Le Cyber World CleanUp Day, un premier pas vers un engagement numérique responsable

Le Cyber World CleanUp Day, un premier pas vers un engagement numérique responsable

Les usages numériques font partie intégrante de notre quotidien pour une amélioration des échanges, un meilleur partage de l’information, la communication instantanée. De nouvelles pratiques s’invitent dans toutes les sphères de notre vie, à tel point qu’elles façonnent notre culture et changent notre rapport au monde. Mais aujourd’hui, toutes ces nouvelles pratiques viennent créer une pollution numérique à laquelle on se confronte chaque jour. Certaines initiatives agissent à la limitation de ces impacts, notamment le Cyber World CleanUp Day.

Un engagement accessible à tous

Le Cyber World CleanUp Day a pour ambition de rassembler au moins 3,5 millions de citoyens, soit 5% de la population française, dans des opérations de nettoyage de notre cyberespace en France. L’autre aspect de ce projet est d’engager le premier pas avec une action pour que les participants s’interrogent sur les pratiques et les usages du numérique, et leur donner d’aller plus loin dans une démarche numérique responsable.

Ce mouvement appartient à toutes et à tous. Leur rôle est de promouvoir cette journée comme étant conviviale, positive, pédagogique, une manière de voir les choses différemment pour comprendre comment prendre soin de nos équipements numériques et faire un geste pour la Planète. 

Le Cyber World CleanUp day, du physique au numérique.

Le Cyber World CleanUp Day #CyberWCUD est une initiative co-portée par World CleanUp Day – France et L’Institut du Numérique Responsable (INR) pour organiser un nettoyage numérique des données. Cette année fut la deuxième édition de ce premier pas vers une démarche numérique responsable. L’enjeu de ce projet est de mobiliser un maximum de personnes autour de l’impact de nos usages du numérique afin qu’ils engagent le premier pas pour entretenir mieux leur téléphone et ainsiallonger la durée de vie du matériel. C’est aussi un bon moyen pour lutter contre l’obsolescence programmée (liée au fait que les matériels doivent être renouvelés régulièrement), car en nettoyant nos applications et nos données, nous allégeons nos téléphones pour une durée de vie plus conséquente. Le Cyber World CleanUp Day souhaite sensibiliser sur l’impact environnemental grandissant du numérique. Les fichiers devenus inutilisables ou obsolètes sur nos équipements occupent de l’espace disque.

Le premier pas pour une prise de conscience

Nous sommes conscients que cette opération ne va pas changer le monde avec une seule journée par an, mais ce projet est un premier pas pour agir, dans son entreprise ou dans son entourage. Le site du Cyber World CleanUp Day propose des outils pour comprendre les enjeux et des guides pratiques en accès libre pour vous aider à faire le ménage. Mais nous sommes là, avant tout, pour générer une prise de conscience. 

Parce que nous sommes toutes et tous concernés par la dégradation de notre environnement nous invitons tous les acteurs : écoles, associations, entreprises, collectivités, citoyennes et citoyens à agir au quotidien car le meilleur déchet est celui qu’on ne produit et cela marche aussi au niveau du numérique… Cette année, c’est 392 Cyber CleanUp qui ont été organisés , plus du double de la première édition Asvola est engagé dans ce programme car nous sommes convaincus que seule l’action peut générer une prise de conscience pour un engagement plus profond.

Le webinaire de restitution du Cyber WCUD a eu lieu le 22 avril de 14h à 15h30, à l’occasion de la Journée de la Terre. Les chiffres sont bien supérieurs à l’année dernière, comme par exemple, 8To d’emails supprimés contrairement à l’année dernière avec 5To. En tout, ce sont 11 millions d’emails, 77 millions de fichiers, 900 applications, 2000 publications, 8000 photos, 800 vidéos qui ont été supprimés.

Cela représente :
● 1 100 T eq. CO2*
● 100 empreintes carbones individuelles
● 88 000 CD-ROM
● 41 000 000 disquettes
● 7000 clés USB (8 Go)
● 32 000 ampoules allumées pendant 1 an

En moyenne, ce sont 4 Go / participant ayant remonté ses données à l’organisateur contre 3,4 en 2020, un beau record. Un autre rendez-vous est donné le 19 mars 2022 pour la troisième édition du Cyber World Clean-Up Day.

Asvola est engagé dans ce programme car nous sommes convaincus que seule l’action peut générer une prise de conscience pour un engagement plus profond. C’est pourquoi, Kévin Guérin, fondateur d’ASVOLA s’est engagé comme chef du projet du Cyber World CleanUp Day,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *